Maladies de l'environnement

 

 

Température: Hypothermie

Attention vous êtes sur une ancienne version.

▷ Mise à jour de la page

▷ Vers menu nouveau site

La mise à jour comporte:

  • nouveaux élements
  • nouvelle présentation
  • lecture sur tablette et smartphone

 

A partir de 35°, l'organisme s'endort et en dessous  de 30°,le risque d'arrêt cardiaque est majeur.

 

L'hypothermie modérée est entre 35°C et 32°C

L'hypothermie moyenne est entre 32°C et 28°C

L'hypothermie sévère est en dessous de 28°C

 

Mécanisme


 

Moyens de lutte dépassés

Si le milieu est hostile, malgré l'habillement, le frisson ( pour faire de la chaleur), la personne est vite débordée par le froid et s'épuise.

 

Moyens de lutte endormis

Si Les centres de la température situés dans le cerveau sont endormis lors d'une maladie neurologique (AVC) , intoxication, alcoolisme... ,même si la température n'est pas trop froide, le malade inconscient prendra la température de la pièce ( qui est rarement à 37°C !)

 

Circonstances


Milieu hostile

Le plus classique est la survie dans une eau froide qui est de courte durée. Il peut s'agir aussi detempérature extrême en haute montagne (avalanche).

 

Milieu urbain

Une personne inconsciente qui n'est pas découverte immédiatement (suicide, avc, alcoolisme aigue) peut vite se refroidir même si la température de la pièce est de 15°!
Ca ne survient pas seulement en hiver ...

 

Le sans abri qui en hiver couche dehors et qui souvent à un taux alcoolémie élevé peut rapidement se refroidir. Attention à la non assistance en personne en danger, si l'ambulancier ne s'arrête pas pour vérifier que tout va bien.
On a déja vu des personnes mourir sur le sol à quelques mètres de l'entrée d'un hopîtal alors q'un va et vient d'ambulances est passé devant toute la nuit.

 

Cas particuliers

le prématuré (voir chapitre)

 

Signes


 

Ils sont très variables et souvent masqués par la maladie initiale.

En milieu hostile, où la personne est au départ non malade , la progression se fait en général comme suit :

 

Hypothermie

Modérée

35-32 °

Grave

32-28 °

Majeure

< 28°

Signes neurologiques

Hallucinations, Somnolence

Perte de connaissance

Coma profond

Signes musculaires

Frissons, Crampes

Rigidité

Rigidité

Signes cutanées

peau froide, marbrures

peau froide

peau froide

Signes respiratoires

Tachypnée

Respiratoire lente

très lente, pause, arrêt

Signes cardiaques

Tachycardie, HTA

Bradycardie, HypoTA

Pouls imprenable

 

Bilan


 

C'est un bilan vital (conscience, ventilation, circulation).

La prise de températureest difficile car les thermomètres ne descendent pas tous en dessous de 35-36 °et on peut se faire piéger.

Il faut utiliser un thermomètre hypothermique qui descend jusqu'à 27°.

 

En montagne, il faut regarder les extrémités (risque de gelures) et à domicile, risque d'escarres même après quelques heures d'inconscience (ou rougeur aux points d'appui comme la face interne des genoux).

 

Attention, il est très difficile, dans ces circonstances de faire la différence entre une personne en hypothermie majeure avec une respiration nulle, sans pouls périphérique mais en fait vivant et une personne morte...

 

La personne qui se réveille à la morgue est un cas exceptionnel mais médicalement possible...

 

Gestes à faire


 

Ils sont classiques pour les détresses.(PLS et LVA si inconscience)

Paradoxalement sauf pour le confort, le réchauffement immédiat est discutable.

Il doit être progressif.

L'oxygénothérapie est indispensable surtout si la victime frissonne.

 

Couverture isotherme

dite " couverture de survie".

Elle  est composée d'un film polester qui réfléchit 90 % des rayons infrarouges.

Elle peut donc limiter la perte de chaleur.

Elle ne réchauffe pas mais garde la température du corps en évitant à la chaleur de la peau de se dissiper.

Elle est aussi un coupe vent qui refroidit.

On met la face argentée au contact de la victime (le contraire pour protéger du chaud).

 

 

Attention

Une personne inconsciente, découverte tardivement est souvent en hypothermie