Traumatisme crânien

 

Attention vous êtes sur une ancienne version.

▷ Mise à jour de la page

▷ Vers menu nouveau site

La mise à jour comporte:

  • nouveaux élements
  • nouvelle présentation
  • lecture sur tablette et smartphone

Tout choc sur la tête est un traumatisme crânien ou T.C.

 

Ils sont fréquents et d’une extrême banalité en général, mais parfois la situation peut devenir rapidement dramatique.

 

C’est pourquoi malgré la routine, il faut toujours rester rigoureux, notamment dans la tenue de la feuille de surveillance.

 

Conséquences


 

Perte de connaissance ou P.C.


 

La violence du traumatisme entraîne souvent une onde de choc, qui ébranle tout le cerveau. Il s’endort pendant quelques secondes puis reprend son activité, mais il n’y a aucun dégât.

On parle de traumatisme crânien avec perte de connaissance ou T.C. avec P.C.

 

 

 

Notes

PC qui se prolonge = gravité

 

 

Fracture du crâne


 

Elle n’a en général aucune gravité en elle-même sauf dans les plaies cranio-cérébrales où à travers la plaie on voit l’os cassé et le cerveau…

Ce qui compte ce sont les dégats internes.

 

 

 

 

 

Lésions du cerveau


 

Ce qui est important, c'est la lésion du cerveau qui peut l’accompagner d’où l’intérêt d’un scanner ou IRM plutôt qu’une simple radiographie du crâne.

 

 

 

 

En effet le cerveau a un rôle majeur : conscience, mémoire, commande de la motricité de tout le corps.

Une petite zone située à la base du cerveau : le bulbe ou tronc cérébral commande les fonctions vitales de l’organisme: battement du cœur,mouvements respiratoires, température...

 

 

           

 

Contusion cérébrale

Lors d’un traumatisme grave le cerveau est violemment projeté contre l’os. Une partie du cerveau a été détruit.

On parle de contusion cérébrale.

Les dégâts sont visibles en pratiquant non pas une simple radio mais un scanner voire une I.R.M.

 

Elle peut provoquer des troubles neurologiques graves:

  • coma
  • paralysie d’une partie du corps (hémiplégie)
  • troubles de la commande respiratoire (anomalie du rythme, de la régularité, de l’amplitude)

 

La perte de connaissance est immédiate et SURTOUT le blessé ne se réveille pas et reste inconscient, c'est à dire dans le coma.

Rappelons qu'une lésion du cerveau gauche entraîne une paralysie de l'autre coté.

 

 

Hématome dit “extra-dural”. ou H.E.D.

Un petit vaisseau à la face interne de l’os peut lors du traumatisme avec ou sans PC, même minime, se déchirer.

Au début tout va bien le blessé est conscient.

Puis le sang s’accumule entre la paroi et le cerveau.

L’hématome ne peut pas sortir (l’os est dur, non extensible). Il comprime  donc le cerveau progressivement la conscience diminue. Il faut opérer d’urgence en évacuant le sang par un trou dans le crâne (trépanation).

 

       

 

 

L’intervalle libre est le temps qui sépare le réveil après la banale perte de connaissance initiale et la réapparition des premiers troubles de la conscience. Pendant l’intervalle libre, la conscience est normale.

 

Tout le problème est de dépister à temps le moment où le malade s’aggrave, c’est à dire l’apparition d’une somnolence, puis d’un coma. On dit que le blessé “ s’enfonce”. C’est pourquoi les T.C. graves sont hospitalisés pour rechercher cette exceptionnelle complication, redoutable et dramatique, car si rien n’est fait, le blessé meurt alors que opéré rapidement il guérit... Maintenant la pratique d’un scanner permet de dépister facilement et précocement cet hématome.

 

 

Conseil

Bien comprendre l'intervalle libre et sa signification

 

Savoir décrire l'état de conscience du blessé:

  • au moment du T.C. = conscient ou perte de connaissance
  • pendant l'intervalle libre = toujours conscient ou réveil rapide
  • à la fin de l'intervalle libre = début de somnolence, de nausées...

 

 

 

Autres traumatismes


 

Le T.C. est, sauf choc direct sur le crâne, rarement isolé.

Il faut donc toujours rechercher d’autres lésions : rachis, thorax, membres...

Il faut insister surtout sur l’atteinte possible de la colonne vertébrale, principalement du rachis cervical.

 

 

Attention

Jusqu'à preuve du contraire un traumatisé crânien est considéré comme un traumatisme rachidien associé.

 

 

L'hypotension sévère est rare chez un traumatisé crânien grave et inconscient. dans ce cas il faut rechercher un traumatisme associé notamment une hémorragie interne.

 

 

 

 

Notes

T.C.+P.C. = Traumatisne Cranien avec Perte de Connaissance

Trauma cranien = Trauma rachidien

Connaître l'intervalle libre et sa signification

Savoir expliquer l'hématome extra dural