Ergonomie

 

 

Attention vous êtes sur une ancienne version.

▷ Mise à jour de la page

▷ Vers menu nouveau site

La mise à jour comporte:

  • nouveaux élements
  • nouvelle présentation
  • lecture sur tablette et smartphone

 

Le dos


 

Rappel anatomique


 

Le dos est la partie postérieure du thorax, constitué des vertèbres dorsales (rachis) et des muscles de chaque coté.

Mais en général, il désigne l'ensemble de la colonne vertébrale dorsale et lombaire.

 

 

La vertèbre

La partie principale des vertèbres supporte tout le poids du corps, mais paradoxalement est peu innervée donc peu douloureux.

Elle se tasse avec l’âge et apparition sur les cotés de petites pointes de calcification appelées "bec de perroquet"!

Disque intervertébral

Entre deux corps vertébraux successifs, il y a un disque.

Il est composé d'un anneau fibreux entourant au centre un noyau gélatineux.

Il sert d'amortisseur entre deux vertèbres

C'est est un élément fondamental de la stabilité vertébrale.

Déformable, il permet la mobilité du rachis.

Lui aussi, il s'use, diminue en volume et se déshydrate. Plus on vieillit, plus la fréquence des douleurs du dos augmente.

 

      

 

Articulations intervertébrales

 

Elles permettent les mouvements en flexion/extension, mais très peu en rotation.

Elles sont très richement innervées. C’est donc une zone très sensible.

 

Canal rachidien

La colonne vertébrale protège la moelle épinière, qui passe dans le canal rachidien.

De là partent entre chaque vertèbre, de chaque côté, les racines des nerfs

La moelle ne descend pas au dessous de la première vertèbre lombaire. En dessous, il y a les nerfs pour les membres inférieurs dont le nerf sciatique.

Muscles et ligaments

Ils maintiennent la colonne droite. Ce sont des zones qui se contractent en cas de douleur.

 

 

Physiologie : Pression discale


 

Les disques intervertébraux sont soumis à des pressions importantes en position assise et debout.

 

La nuit, la pression baisse. Le disque se réhydrate.

 

La pression exercée sur le disque provient de:

- poids du corps

- efforts musculaires qui tirent sur la colonne.

En effet pour soulever une charge, les bras transmettent la force aux vertèbres lombaires et leurs disques sont écrasés.

 

 

Notes

Une bonne musculation du dos protège contre les maladies du dos

Le disque intervertébral est fragile