La profession d'ambulancier

 

 

Les différents diplômes


 

Le diplôme d'état d'Ambulancier


C'est un diplôme d'état: D.E.A. (ou Diplôme d'Etat d'Ambulancier) depuis le décret du 31 août 2007.

Il est délivré par la DRASS (Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales) à l'issue de la formation et de la réussite à l'ensemble des épreuves de validation.

 

L'attestation de formation auxiliaire ambulancier


L’auxiliaire ambulancier assure la conduite de véhicules sanitaires légers ou est l’équipier de l’ambulancier.
Il doit être capable d’assurer, sur prescription médicale, le transport de malades dans un véhicule sanitaire léger ou d’être l’équipier de l’ambulancier dans l’ambulance et de participer avec lui à la prise en charge d’une urgence.

La formation est obligatoire dès le 1er jour travaillé (Arrêté du 26 janvier 2006, modifié le 18 avril 2007).

A l’issue de la formation et après réussite aux épreuves de validations, une attestation de formation est délivrée.

 

Voir texte officiel

 

 

Le programme de l'enseignement


 

Le programme du DEA


L'arrêté du 26 Avril 2006, modifié le 18 Avril 2007, définit les conditions requises pour se présenter aux épreuves de sélection et le programme de formation des études.

 

Celui-ci comprend 630 heures de formation dont 455 de formation théorique à l'école (13 semaines) et 175 heures de stages (5 semaines).

 

Cet enseignement est découpé en 8 modules , dispensés sous forme de cours, de travaux dirigés, de travaux de groupe et de séances d'apprentissage pratiques et gestuels.

 

Voir détail du programme

 

L'enseignement en stage est réalisé en milieu professionnel dans le secteur sanitaire, en établissement de santé et en entreprise de transport sanitaire.

 

Les stages sont réalisés dans les structures suivantes :

- service de court ou moyen séjour : personnes âgées ou handicapées, pédiatrie ou rééducation fonctionnelle: 1 semaine

- services d'urgence : 1 semaine

- SAMU ou SMUR avec passage en salle d'accouchement si possible ou stage optionnel supplémentaire en service d'urgence: 1 semaine

- entreprise de transport sanitaire: 2 semaines

 

Le programme de l'attestation auxiliaire ambulancier


D'une durée de 70 heures (soit 10 j) comprenant un enseignement théorique et clinique, sur une base de 7 heures par journée de formation en institut.

Elle correspond à l’acquisition des compétences suivantes :

- assurer des gestes adaptés à l’état du patient y compris dans toute situation d’urgence

- apprécier l’état clinique du patient,

- respecter les règles d’hygiène et participer à la prévention de la transmission des infections,

utiliser les techniques préventives de manutention et les règles de sécurité pour l’installation et la mobilisation des patients,

- établir une communication adaptée au patient et à son entourage,

- assurer la sécurité du transport sanitaire,

- rechercher, traiter et transmettre les informations pour assurer la continuité des soins,

- organiser son activité professionnelle dans le respect des règles et valeurs de la profession.

 

Le programme est organisé en 5 modules :

  • Module 1 : Les gestes d’urgence (32 heures)                                                                                      
  • Module 2 : Hygiène (7 heures)                                                                                                            
  • Module 3 : Manutention des malades et ergonomie (7 heures)
  • Module 4 : Conduite (7 heures)                                                                                                           
  • Module 5 : Réglementation (10 heures)                                                                                              
  • Evaluation des compétences :  (7 heures)

Voir détail du programme

 

Evaluation des compétences :

 

Elle est réalisée par :

 - des mises en Situation Professionnelles Simulées (MSPS)

 - des épreuves écrites : Questionnaires à choix multiples (QCM) ou Questions Réponses Ouvertes Courtes (QROC)

  • M1 : validation de l’AFGSU niveau 2 par au minimum 2 MSPS
  • M2 : application des règles d’hygiène lors d’une MSPS
  • M3 : application des règles d’ergonomie et de manutention lors d’une MSPS
  • M4 : QCM et évaluation de la conduite d’un véhicule
  • M5 : QCM et QROC

 

Admissibilité aux écoles


 

Les écoles ou Instituts de formation


 

Voir la liste des écoles

 

Epreuves d'admission


 

Pour accéder à la formation, le futur professionnel doit passer des épreuves de sélection dans un institut de formation d'ambulancier dont le nombre de places est fixé par arrêté ministériel.

Des frais d'inscription au concours sont dus dés lors que vous vous inscrivez aux épreuves et ne sont en aucun cas remboursables.

 

Pour pouvoir se présenter à ces épreuves, la personne doit :

- s'être préinscrite dans la formation en remplissant un dossier d'inscription (récupéré directement à l'IFA ou téléchargé via Internet);

- disposer d'un permis de conduire conforme à la réglementation en vigueur et en état de validité ;

- fournir l'attestation préfectorale d'aptitude à la conduite d'ambulance après examen médical effectué dans les conditions définies à l'article R. 221-10 du code de la route ;

- fournir un certificat médical de non-contre-indications à la profession d'ambulancier délivré par un médecin agréé (absence de problèmes locomoteurs, psychiques, d'un handicap incompatible avec la profession : handicap visuel, auditif, amputation d'un membre...) ;

- fournir un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d'immunisation des professionnels de santé en France ;

- fournir l'attestation, en cours de validité, de formation aux gestes et soins d'urgence de niveau 1 ou d'un certificat équivalent reconnu par le ministère chargé de la santé (AFPS, AFPSAM, CFAPSE, PSC1, PSE 1 ou 2).

 

Aucun autre diplôme (en dehors gestes d'urgence) n'est exigé pour se présenter aux épreuves de sélection.

 

Il n'y a pas d'âge limite pour se préserver aux épreuves de sélection.

 

Les épreuves de sélection comprennent une épreuve d'admissibilité (comportant un stage de découverte de la profession de 140 heures et une épreuve écrite) et une épreuve orale d'admission.

 

Notes

Un stage de découverte est désormais obligatoire avant le début de l'enseignement

 

L’épreuve écrite d’admissibilité

Elle est notée sur 20 et comporte un sujet de français et un sujet d'arithmétique.

 

- Le sujet de français du niveau du brevet des collèges doit permettre au candidat à partir d'un texte de culture générale d'une page maximum, portant sur un sujet d'actualité d'ordre sanitaire et social, de dégager les idées principales du texte et de commenter les aspects essentiels du sujet traité sur la base de deux questions maximum.

Cette partie est notée sur 10 points et a pour objet d'évaluer les capacités de compréhension et d'expression écrite du candidat. Une note égale ou inférieure à 2,5/10 est éliminatoire.

 

- Le sujet d'arithmétique porte sur les quatre opérations numériques de base et sur les conversions mathématiques. Il ne peut être fait appel pour cette épreuve à des moyens électroniques de calcul. Cette partie a pour objet de tester les connaissances et les aptitudes numériques du candidat. Elle est notée sur 10 points. Une note égale ou inférieure à 2,5/10 est éliminatoire.

Sont déclarés admissibles, les candidats qui ont obtenu une note égale ou supérieure à 10 sur 20 points à l'épreuve écrite.

 

L’épreuve orale d’admission

D'une durée de 20 minutes maximum, elle est évaluée par un jury de 3 personnes et notée sur 20 points (sauf dispense réglementaire).

Elle a pour objet à partir d'un texte de culture générale du domaine sanitaire ou social :

- d'évaluer la capacité du candidat à comprendre des consignes, à ordonner ses idées pour argu¬menter de façon cohérente et à s'exprimer (noté sur 12) ;

- et d'évaluer lors de l'entretien avec le jury, la motivation du candidat, son projet professionnel ainsi que ses capacités à suivre la formation (noté sur 8).

Une note inférieure à 8 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

 

A l'issue de l'épreuve orale, pour les candidats ayant validé leur stage de découverte (ou en ayant été dispensé réglementairement), le jury établit la liste de classement des candidats (liste principale et liste complémentaire).

 

Dispense de séléction

 

Sont dispensés de l'épreuve écrite d'admissibilité, les candidats:

- titulaires d'un titre ou diplôme homologué au niveau IV (Baccalauréat ou supérieur) ou enregistré à ce niveau au répertoire national de certification professionnelle, délivré dans le système de formation initiale ou continue français

- titulaires d'un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V (BEP sanitaire et social, délivré dans le système de formation initiale ou continue français)

- titulaires d'un titre ou diplôme étranger leur permettant d'accéder directement à des études universitaires dans le pays où il a été obtenu ;

- ayant été admis en formation d'auxiliaires médicaux

- ayant exercé la fonction d'auxiliaire ambulancier, à la date des épreuves, pendant un mois au minimum, en continu ou en discontinu, durant les trois dernières années et remplissant l'une des quatre conditions susmentionnées.

 

Sont dispensés du stage de découverte:

- les candidats provenant de la voie de l'apprentissage ;

- les auxiliaires ambulanciers ayant exercé pendant un mois minimum. Ils devront néanmoins fournir l'attestation de l'employeur.

 

Sont dispensés de l'épreuve orale d'admission :

Les candidats ayant exercé, à la date des épreuves, les fonctions d'auxiliaire ambulancier pendant une durée continue d'au moins un an durant les cinq dernières années, dans une ou plusieurs entreprises de transport sanitaire.

 

Sont dispensés de l'ensemble des épreuves de sélection :

Les candidats titulaires de l'un des diplômes permettant l'exercice de l'une des professions inscrites aux titres l, II, III et V du livre III de la quatrième partie réglementaire du code de la santé publique (diplôme d'Etat d'auxiliaire de vie sociale, diplôme d'Etat d'aide-soignant ou d'auxiliaire de puériculture, diplôme d'Etat d'infirmier...)

 

 

Le financement de la formation


 

La formation est payante et les frais seront à verser après la réussite aux épreuves de sélection.

Le coût de la formation est variable d'un institut à l'autre. II est en moyenne de 3 000 euros en 2009.

Différentes modalités de financement existent en fonction de votre âge et de votre situation personnelle.

Vous pouvez, bien sûr, financer vous-même votre formation grâce à vos économies ou à un emprunt.

 

En fonction des régions, différentes aides peuvent vous être accordées sous réserve d'y être éligible.

Pour bénéficier de ces aides, il faut vous informer directement auprès du conseil général dont vous dépendez ou dont dépend l'institut que vous souhaitez intégrer. En effet, chaque région applique une politique différente en fonction des priorités quelle définit. Ces aides peuvent financer totalement ou partiellement les frais pédagogiques de votre formation. II s'agit par exemple de bourses, de chéquier qualifiant, de contrats spécifiques selon votre situation sociale...

 

Si vous êtes demandeur d'emploi, vous devez vous adresser à votre conseiller du pôle emploi.

 

Une autre solution envisageable est la formation professionnelle en alternance ou en contrat d'apprentissage.

Attention, tous les instituts de formation ne proposent pas des formations sous cette forme.

 

Enfin, si vous êtes déjà salarié, vous pouvez bénéficier du financement, sous certaines conditions, d'un congé individuel de formation financé par le FONGECIF (Fonds de gestion du congé individuel de formation) ou un OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé). Vous devez en effectuer la demande préalable auprès de votre employeur. Informez-vous directement auprès de l'agence de votre région.

 

De plus amples informations sont consultables sur les sites suivants :

www.sante.gouv.fr

www.poleemploi.fr

www.travail-solidarite.gouv.fr

www.conseil-general.com

www.fongecif.com

www.cnasea.fr

www.opcapl.fr

www.deuxiemechance.org

 

 

La profession d'ambulancier


 

Info

Missions, Qualités réquises, Secteurs d'activités, salaires...

 

 

Liens

Devenir ambulancier  Tout sur le métier d'ambulancier

 

 

Vidéos

Le métier d'ambulancier (Onisep)

 

 

Fiche (Onisep)

Le métier d'ambulancier

 


 

Accueil   Cours DEA   Fiches techniques   Téléchargement   Exercices   Mots croisés   Définitions  Glossaire Savoir plus
Bienvenue
   Programme   Révisions L'école   Bonus   Liens   Aide