Diabète

 

 

▷ Mise à jour de la page

▷ Vers menu nouveau site

La mise à jour comporte:

  • nouveaux élements
  • nouvelle présentation
  • lecture sur tablette et smartphone

Mesure de la glycémie


 

Au bout du doigt    


 

Régulièrement et plusieurs fois par jour, le diabétique apprend à se piquer à l’aide d'un autopiqueur le bout du doigt, pour recueillir une gouttelette de sang qui est déposé sur une bandelette qui change de couleur en fonction du taux de sucre ou au mieux introduit dans un appareil de lecture.

 

Ce n'est pas un acte praticable par un ambulancier en France.

 

            

 

Prise de sang


 

Un bilan biologique comprenant une glycémie est régulièrement pratiqué.

 

 

Wikipedia

 

 

 

Complications


 

Le diabète détruit peu à peu les artères et donne des maladies cardio-vasculaires détruisant les artères:

  • - artères des coronaires : infarctus
  • - artères du cerveau: A.V.C.
  • - artère de la rétine : cécité
  • - artères des reins : insuffisance rénale chronique
  • - artères des membres inférieurs: L'artérite
    • Elle se manifeste par des douleurs à la marche, mais aussi une perte de sensibilité des pieds et l'apparition facile d'escarres notamment à la plante des pieds et aux orteils.

Il y a aussi une baisse de la sensibilité des extrémités.

 

 

Conseil

Il faudra faire très attention aux membres du malade en évitant tout traumatisme même minime car une ulcération apparaît très vite et sans guérison majeure.

Toute plaie ou escarres seront protégés par un pansement stérile.

 

 

Un bon suivi médical, régime et traitements adaptés limitent ces complications.

Fond de l'oeil : image de la rétine avec ses vaisseaux

 

Les urgences chez le diabétique


 

Si le diabète est déséquilibré ou mal traité le malade peut perdre conscience s'il:

  • manque de sucre (hypoglycémie)
  • ou s'il a trop de sucre (hyperglycémie).

Hypoglycémie


 

Le manque de sucre comme le manque d’oxygène (hypoxie) font souffrir les cellules surtout celles du cerveau.

 

Causes

 

Diabète

Le facteur déclenchant est varié :

  • un repas insuffisant en sucre
  • un exercice physique trop consommateur de sucre
  • erreur dans les doses d’insuline

Le sujet est diabétique avec piqûre d'insuline voire insuffisance rénale (hémodialyse)

Le diabétique sous comprimé est moins sujet à l'hypoglycémie

 

Suicide

Une personne qui voudrait se suicider avec de l'insuline à haute dose, risque d'avoir une hypoglycémie majeure qui aura la même conséquence qu'une asphyxie grave, c'est à dire la destruction irréversible des cellules nerveuses du cerveau.

 

Faux malaise hypoglycémique

Il ne faut pas confondre la banale "hypoglycémie"de 11 h du matin avec crampes à l'estomac et vague malaise et la vraie hypoglycémie du diabétique beaucoup plus intense. Dans ce cas , la recharge immédiate en sucre est une priorité absolue.

 

Bilan

Les signes sont très variables:

  • de la simple sensation de "malaise" au coma profond
  • Crampes,sueurs, tremblements sont des signes caractéristiques pas toujours présents
  • Sensation de faim
  • Fatigue intense
  • Pâleur
  • Vision trouble
  • Saute d'humeur
  • Etourdissement

Une mention particulière à l'agitation voire avec agressivité dont l'origine est très variable: ivresse, troubles psychiatriques...

Son origine plus grave eut être le manque de "carburant" au cerveau : hypoxie ou hypoglycémie.

 

 

Attention

Devant tout trouble de la conscience:

vérifier si la personne n'est pas diabétique

 

 

Gestes à faire

Si la personne est suffisamment consciente il  faut lui donner du sucre immédiatement, AVANT la SOMNOLENCE, comme 3 morceaux de sucre, un verre de boisson sucré.

Sinon il risque une perte de connaissance, avec obligation de mise en PLS.

Dans ce cas la prise par la bouche de sucre est risquée avec risque de fausse route.

Il faut alerter le centre 15.

Souvent conservé au réfrigérateur l’entourage peut utiliser une ampoule de glucagon à faire en injection sous cutané. Il s’agit d’une hormone hyperglycémiante.

 

 

Attention

Apport sucré uniquement si la personne est PARFAITEMENT consciente

 

 

Cas particuliers:

Le diabétique porteur d'une pompe à insuline (sur l'abdomen). Dans ce cas il faut l'arrêter.

Le transport secondaire d'un patient porteur d'une pompe à insuline relié à une perfusion: Demander des conseils au SAMU.

 

Hyperglycémie


 

Sans traitement ou insuffisant, le sucre s’accumule.

L'hyperglycémie n'est pas un problème vital d'urgence,contrairement à l'hypoglycémie.

Mais il nécessite un traitement médical rapide.

 

Acidocétose

La forme ultime de l'hyperglycémie est l'acidocétose appelé improprement coma acidocétosique alors qu'il n'y a pas d'inconscience vraie au pire une somnolence.

Les signes sont:

  • Soif
  • Polyurie ( grande quantité d'urine expliquant la soif car perte d'eau)
  • Nausées, vomissements
  • Douleurs abdominales ( un piège pouvant évoquer autre chose)
  • Etat confus
  • Respiration ample et rapide ( Polypnée et Tachypnée)

Il ne faut oublier de mesurer la fréquence respiratoire.

Il peut s'agir d'une forme inaugurale chez une personne (en général jeune) qui n'était pas encore connu comme diabétique.

 

 

Doute entre Hypoglycèmie ou hyperglycémie

Apporter du sucre supplémentaire à une personne déja en hyperglycémie, c'est pas bien grave

Par contre laisser sans sucre une personne en hypoglycémie, c'est dangereux

Donc au moindre doute recharger en sucre

 

Liens

Futura sante

Laboratoire gsk

Diabetenet

Diabete.fr

Association Française des Diabètiques

 

 

Notes

L'hypoglycémie du diabétique sous insuline est une urgence grave.

Agitation ou somnolence = Rechercher l'hypoglycémie et le diabète

Faire très attention aux jambes et pieds: pas de coup ou autre traumatisme