Maladies respiratoires

 

 

Electrocution


 

Attention vous êtes sur une ancienne version.

▷ Mise à jour de la page

▷ Vers menu nouveau site

La mise à jour comporte:

  • nouveaux élements
  • nouvelle présentation
  • lecture sur tablette et smartphone

 

Elle équente en France avec plus de 150 décès par an.

 

 

Différents courants


 

Courant domestique

L'électrocution par le 220 Volts (et le 380 Volts triphasés) a une réputation d’accident bénin.

Mais nombre d’entre eux ont une évolution mortelle. Les salles d’eau et cuisines ainsi que le jardin  les tondeuses à gazon) sont les lieux les plus fréquents de ces accidents domestiques du fait du non-respect des normes, des mauvaises installations, de l’utilisation d’appareils défectueux, ou imprudences

 

Courant industriel

 

Il s’agit d’accident du travail sur des machines outils mal isolées.

Le contact avec le réseau EDF est rarement le fait du personnel EDF, mais des ouvriers du bâtiment et des travaux publics (contact accidentel d’une grue par ex.) ou d’un suicide par contact avec le rail électrique du métro, ou la chute d’un pont sur un caténaire de la S.N.C.F.

 

Cas particulier : la foudre

La fulguration est dangereuse et souvent mortelle.

 

Mécanismes


 

Contact

Pour qu’un sujet soit électrisé, il faut que 2 points de son corps soient soumis à une différence de potentiel, c’est à dire:

- l’accidenté touche un élément sous tension (avec la main par ex.),
- le 2 ème point étant la
  terre (par un pied mal isolé: pieds nus, sols humides...), ou l'autre bras touchant un tuyau par ex. (trajet bras D -G ).

 

Au niveau des portes d'entrée et de sortie, il y a souvent sur une surface de la peau, limitée aux points de contact, une brûlure profonde avec une zone de nécrose (zone noire).

 

Le blessé peut rester collé ou être projeté.

 

En théorie si l’installation électrique possède un disjoncteur différentiel, ne voyant pas le retour du courant, il coupe le circuit.

 

Un élément isolant (bois, chaussure avec semelle) évite au courant de parcourir le corps.

Par contre l'eau transmet l'électricité. L'humidité aggrave le risque d'éléctrisation.

 

Trajet

Le courant traverse donc le corps humain entre la porte d'entrée et de sortie, souvent en suivant les axes vasculo-nerveux.

Sur le trajet surviennent des pertubations cardiaques, neurologiques et musculaires.

Pour les courants de haut voltage, sur le trajet du courant se produit un dégagement intense de chaleur 

à l'origine de brûlures internes ( souvent non visibles).

Si le courant passe par le cœur, il risque de fibriller et donc de s’arrêter, par le cerveau, le bulbe arrête la respiration

 

Nature du courant

C’est l’intensité du courant (ampère ou A) qui tue et la tension (voltage ou V) du courant qui brûle.

 

 

Notes

les ampères tuent, les volts brûlent

 

 

Selon le degré d'ampérage, les conséquences sur l'électrocuté varient  (du plus faible au plus fort):

- simple perception sous forme de fourmillement ou de franche décharge électrique

- forte douleur

- contraction musculaire réversible (détachement possible du conducteur)

- contraction musculaire permanente dite "tétanisation" (reste collé au conducteur)

- tétanisation du diaphragme (respiration bloquée)

- atteinte du muscle cardiaque (risque de fibrillation ventriculaire)

- arrêt cardiaque

 

Facteurs favorisants

Pourquoi lorsqu'on touche un fil sous tension, la simple décharge est sans conséquence, alors qu'une autre fois pour le même type de courant, on risque de mourir ?

Parce que les circonstances ne sont pas les mêmes.

 

Humidité aux points de contact

Le corps humain, notamment les nerfs, les vaisseaux et les muscles transmettrent le courant (dit conducteur), mais la peau est un peu isolante SAUF si elle est humide.

C'est pourquoi le risque est plus important dans une salle de bains et les normes sont renforcées dans cette pièce.

 

Attention

Ce n'est pas parce qu'on reçoit une simple décharge électrique "qu'on supporte le courant".
Pour le même courant,mais avec des mains humides ou pieds nus, on peut mourir.

 

 

Isolation

Les vêtements , les gants et surtout les semelles de chaussures (sans clous...) évitent au courant de retourner à la terre, donc ne traverse pas le corps.

 

Trajet du courant

- court : 2 doigts dans une prise de courant ou prise sucée (2 brûlures aux lèvres) ( chez les enfants)

- long: main-pied, ou 2 mains avec risque de passage du courant par le coeur

 

 

 

 

Conséquences


 

Brûlures

 

Courant à basse tension

Zone possible  de  brûlure avec  nécrose (zone noire) au niveau du contact avec le conducteur.

 

Courant à haute tension

 

Brûlures internes

C'est le cas  le plus grave. Il survient avec les lignes de train, de l'EDF, les transformateurs. 
Les dégâts sont en profondeur (à l’intérieur du corps) et on ne les voient pratiquement pas .

La détresse circulatoire va apparaître.

 

Arc électrique

Même à distance de la ligne à haute tension ou à l'approche d'un transformateur EDF, un rac électrique peut se produire tuant immédiatement ou donnant des brûlures profondes et cette fois apparentes.

 

 

Attention

 

Ne pas approcher d'un transformateur ou d'une ligne à haute tension, même en présence d'une victime.

Contacter les services pour faire couper le courant

 

Atteintes musculaires

Au minimum, Il s’agit d’une simple secousse électrique accompagnée parfois d’un état de commotion rapidement dissipé.

La secousse du muscle en se contractant brutalement, peut rejeter la victime et entraîner un polytraumatisme par chute.

La contracture permanente colle la victime au courant, rendant impossible le dégagement par la personne elle-même. Dans ce cas la respiration est bloquée, il y a asphyxie.

 

 

Risques


 

Asphyxie

Elle survient par contracture des muscles respiratoires (principalement du diaphragme) ou arrêt de la commande du bulbe.

 

Arrêt cardiaque

soit par fibrillation ou après l’asphyxie (hypoxie majeure dite anoxie)

 

Coma

par arrêt cardiaque ou simple commotion par passage du courant dans le cerveau

 

Dégagement


 

Couper le courant

 

Ne jamais s'approcher même à distance d'une station électrique

Intervention EDF obligatoire. il y a risque d'un arc électrique.

 

Ne jamais toucher le blessé

Utiliser une perche, un isolant.

 

Retenir l'éléctrocuté

 

En cas de chute

collier cervical et matelas coquille

 

Bilan


 

Accident bénin

Il y a eu secousse brutale avec tétanisation de durée variable

 

Accident grave

Le patient est inconscient, ou a eu une convulsion .

 

Arrêt cardio-respiratoire ou respiratoire isolé

 

Ne pas oublier le polytraumatisme

par la chute

 

Brûlures profondes

à l'intérieur du corps donc invisible.

Il s'agit d'une électrocution avec  du courant à haute tension

Prendre les constantes circulatoires: risque d'état de choc

 

Gestes


 

- Gestes de survie classiques

- Si brûlures: pansements stériles

- Hospitalisation nécessaire

Même pour un accident bénin , un examen médical est indispensable avec électrocardiogramme (e.c.g.)

 

 

Notes

Les ampères tuent, les volts brûlent