Plaies

 

 

Attention vous êtes sur une ancienne version.

▷ Mise à jour de la page

▷ Vers menu nouveau site

La mise à jour comporte:

  • nouveaux élements
  • nouvelle présentation
  • lecture sur tablette et smartphone

Plaies de parties molles


 

Bilan local


 

Nature de la plaie

Il est important de savoir si l’origine de la plaie est :

 

une coupure par objet tranchant

Il faut alors évaluer sa profondeur (longueur de la lame)

 

une contusion par écrasement

une éraflure

 

une morsure de chien

Il faut retrouver son propriétaire car il y a risque de rage.

une piqûre

 

Forme de la plaie

 

Plaie franche

Les bords sont nets fait par un objet tranchant comme un couteau

 

Plaie pénétrante

Il y a une porte d'entrée mais pas de sortie. Par ex. : un  coup de couteau

 

Plaie transfixiante

Il y a une porte d'entrée et de sortie comme une plaie par balle. On peut même reconstituer le trajet de la balle et ainsi de savoir quel organe a été touché.

 

Plaie punctiforme

comme un point d'où le nom. Par ex: aiguille notamment à l'hôpital pour les soignants avec risque d'infection

( voir Accident d'Exposition au Sang A.E.S.).

 

Eraflure

C'est une abrasion de la peau qui est arraché superficiellement en rapport avec un glissement ou friction contre un objet dur comme la pierre.

La plaie est très douloureuse.

La lacération est le stade plus grave d'arrachement.

 

Plaie contuse

Elle est déchirée, déchiquetée, éclatée souvent par écrasement

Il se constitue sous la peau un hématome (en rapport avec la déchirure de petits vaisseaux)

Un gonflement autour de la plaie se développe. C'est un oedeme (eau entre les cellules)

 

Critères de gravité

Elle est fonction de:

  • l’étendue,
  • de la profondeur
  • de la présence de corps étranger
  • de la localisation
    • près d'un tendon, d'une artère ou d'une articulation
    • au cou, à l'oeil ou à la face
    • thorax, abdomen

On éet la motricité en dessous de la plaie.

Quelque soit sa taille, on ne peut savoir si une plaie est grave qu’après l’avoir examinée par un médecin.

Toute plaie impressionnante ne doit pas faire méconnaître un autre traumatisme beaucoup plus grave!

 

Une plaie grave est:

  • Plaie hémorragique
  • Plaie profonde
  • Plaie souillée
  • Plaie étendue…
  • Plaie avec paralysie

Hémorragie externe

Un saignement est toujours recherché, en insistant sur les zones non découvertes sous les vêtements et dans les cheveux. Dans ce cas, la plaie peu grave au départ saigne régulièrement vers le dos du blessé et vers le matelas coquille, et ce n’est qu’à l’arrivée que l’erreur sera découverte.

 

 

 

 

La plaie artérielle saigne:

  • en jet,
  • par saccade pulsatile  comme le pouls
  • de couleur rouge vif

 

 

- La plaie veineuse saigne:

  • par nappe, diffuse
  • de couleur rouge plus foncée

Il faut donc toujours vérifier la couleur, la chaleur et le pouls de l'extrémité du membre blessé

Quelle soit artérielle ou veineuse la plaie des vaisseaux est appelé une hémorragie externe.

Aux membres, en plus du saignement, la plaie artérielle peut entraîner une ischémie de l’extrémité du membre qui devient froide, blanche et douloureuse car le sang n’y arrive plus.

 

 

Bilan vital


 

Les signes d’un état de choc hémorragique sont à rechercher systématiquement :

  • pâleur,
  • froid,
  • angoisse,
  • soif,
  • sueurs,
  • accélération du pouls ou tachycardie
  • baisse de la tension voire effondrement (collapsus)
  • respiration rapide

 

 

Révisions

Les signes de l'état de choc, les différents types d'hémorragie

 

 

Conseil

Bien connaître les critères de gravité d'une plaie

 

 

Info

Ne pas confondre détresse circulatoire persistante avec malaise vagal en rapport avec la vue du sang, de la plaie et de la douleur.

Hélas, les signes (au début) sont les mêmes: sueurs, pâleur, somnolence, mais (en principe et très théorique) pas de pouls accéléré mais pouls lent.

Le malaise régresse mais pas la détresse circulatoire.

 

Bilan régional


 

Il faut noter en dessous du niveau de la plaie ( extrémité dite "distale" "à distance")

  • la sensibilité
  • la motricité
  • la chaleur
  • les pouls périphériques

afin de rechercher une section d'un tendon, d'un nerf ou d'un vaisseau ( ou les 3 !)